vendredi 17 août 2007

MONK #2 - Ils se déshabillèrent parmi les tombes

couv_maiBon, hop, petite critique de ma fin de lecture du deuxième numéro de "Monk", et premier pour moi...



L'ouvrage en général : assez joli. Belle impression, belle mise en page. Illustrations que je trouve moches (d'Estelle Valls De Gomis).

Les textes :

  • l'intro : se place sous les auspices de Julien Gracq. J'attends beaucoup des textes, du coup !...
  • "Pages dérobées..." (Charlotte Bousquet) : Fankenstein (le monstre, hein...), en fait, personne ne l'a compris... Ouais, l'idée, à la limiete aurait pu être chuette. Mais sur une demi-page, voire une complète tout au plus. Pas 5...
  • "Le Necrophile" (Amelith Deslandes) Note de lecture version viscérale. Sympa comme idée. Sans plus, mais sympa.
  • "Cuisse de nymphe" (Estelle Valls de Gomis) : petite pochade, qui aurait gagné à être plus ramassée, et SANS cette fin-là. Idée qui tient sur deux lignes, et dont il est fait 6 pages. Du coup, quelques longueurs...
  • "Une danse avec les nuages" (Timothée Rey) : Là, pour le coup, j'aurais bien aimé une version plus longue de cette petit légende.
  • "Das Rosa Winkel" (Sylvain Membre) : idée cousue de fil blanc et recto-politisme béat. Il semble que ce soit la première nouvelle de l'auteur.

    Arrivé à ce stade de ma lecture, je dois vous dire que j'étais assez déçu. L'ivresse ne tenait pas les promesses du flacon. Ca me faisait penser à cet épisode de Buffy, dans la saison 2 ("Liar") : les jeunes qui s'effraient à jouer les goths et à parler de la mort et des vampires. Oui, un côté pseudo-goth : "la mort oh les morts oh", tout ça. Mais je continue la lecture.

  • "Dernières volontés d'une pucelle" (Nicolas Liau) : une nouvelle humoristique, cool ! Bon, elle est bancale du fait d'une chute un peu trop flou. Mais l'effort est à noter.
  • "Book et Pen parmi les tombes" (Karim Berrouka) : de très très loin la meilleure nouvelle du lot ! C'est vivant (si vous me permettez l'expression), c'est drôle, c'est bien écrit. Laseule nouvelle qui joue avec le thème, qui ne le prend pas au premier degré. J'aime VRAIMENT beaucoup !
  • "Pluie" (Nicolas Lemière) : petit BD de 2 pages. Sympa. Qui aurait mérité une autre mise en page (plus grandes, plus nette).
  • "Derrière cet horizon" (Justine Niogret) : là encore une tentative d'humour. Mais le cadre est mal défini, et l'histoire tombe vite dans ce pseudo-goth dont je parlais plus haut. Dommage, y'avait du potentielle. On dirait que l'auteure était partie sur une idée, et qu'au milieu, paf, elle en a changé !...

    Bref, une découverte en demi-teinte de cette revue dont on m'avait dit beaucoup de bien. Deux seules oeuvres bien faites (la nouvelle de Karim Berrouka et la BD de Nicolas Lemière), ça fait finalement assez peu.
J'attends les prochains numéros, histoire de...

Posté par jerubuntu à 22:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur MONK #2 - Ils se déshabillèrent parmi les tombes

    Petit rectificatif.... ;-)

    Bonjour !

    Je viens de lire avec intérêt les commentaires que vous avez consacrés à mes deux textes "Pour qui croassent les corbeaux ?" (paru dans la revue Borderline) et "Dernières volontés d'une pucelle" (paru dans la revue Monk). Même s'ils ne sont pas complètement positifs, j'avoue qu'ils me font bien plaisir et m'encouragent à poursuivre malgré tout mon petit bonhomme de chemin sur la voie d'écriture que je me suis choisie...
    Je tiens juste à rectifier une petite chose : mon nom est Liau, et non Viau, comme le laisse croire une p'tite coquille qui s'est glissée dans votre article consacré au numéro 2 de la revue MONK... Voilà, voilà...

    Merci beaucoup et à bientôt, peut-être...

    Amicalement,

    Nicolas.

    Posté par Nicolas Liau, lundi 3 décembre 2007 à 21:42 | | Répondre
  • Merci...

    ... du petit commentaire laissé. Je rectifie.
    Heureux de rencontrer ainsi un des auteurs que je chronique...


    J'en profite pour mettre au clair une petite chose (sans que ça te soit directement adressé, hein, Nicolas, mais je parle à la cantonade) : mes avis, même s'ils semblent peut-être parfois péremptoires et tout puissants, ne sont que *mes avis partiaux*, rien de plus. Des avis d'un lecteur parmi d'autres.


    Au plaisir en tout cas !

    Posté par Jerubuntu, mardi 11 décembre 2007 à 11:10 | | Répondre
  • recto-polistime ?

    Qu'est-ce donc que le recto-politisme ?

    Posté par Adu, mardi 21 août 2007 à 16:57 | | Répondre
  • Le recto-politisme...

    ... c'est un aspect bien pensant. C'est la Pensée Correcte, Unique. C'est l'envers de la pensée : rentrer dans le rang. Dans le Zeitgeist pré-mâché.

    Je l'employais ici parce que je trouve que cette nouvelle possède une vue assez toute faite des camps de concentration de la WWII. Et la fin est finalement assez convenue, comme un fantasme fantastique de nier l'Histoire. On lit comme un "Si seulement y'avait un détenu qui avait eu ce pouvoir-là..."

    AMHA, bien sûr, hein, toujours.
    Mais voila

    Posté par Jerubuntu, samedi 25 août 2007 à 09:23 | | Répondre
Nouveau commentaire