samedi 17 novembre 2007

Borderline #8

Une fois n'est pas coutume, je parlerai de TOUT (illustrations comprises). Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi je ne l'ai pas fait plus tôt ;-)

Nouvelle fournée du fanzine Borderline, donc. Orienté Halloween. Exceptionnellement en format A4 (l'imprimeur ayant merdé...)

  • Première de couv : une très chouette illustration de Thomas Ballard (la meilleur du fanzine AMHA).
  • Edito : Lisible ;-) Bon, c'est vrai, j'arrêtais pas de critiquer le fond de l'édito (souvent un fond avec image qui gênait la lecture...) Là, très bien.
  • John EVERSON Tronche de citrouille : Du American Pie version Halloween. Perso, j'ai pas été plus emballé que ça. Vraiment pas. Très anecdotique, moyennement bien menée. Vite oublier.
  • Benoît GIUSEPPIN La Ronde des morts : Une petite pochade cimetiéro-frissoneuse. Qui fonctionne pas vraiment. Et même : qui ne fonctionne pas. Les nouvelles à chute doivent être percuttantes, surprenantes, et là ce n'est pas le cas. Dommage. Là encore anecdotique.
  • interview de Sergio Gaut Vel Hartman : sympa. Un domaine que je ne connais absolument pas. A découvrir.
  • illustration pp. 18 : un très chouette petit Happy Halloween de MAz. Un noir et blanc assez sympa.
  • Vanessa LAMAZIERE Aux tombes fleuries : Décidément, j'aime VRAIMENT BEAUCOUP la plume de cette auteure. Une histoire tout en sentiment et ressenti. Même si le thème est, en dernière analyse, très classique, et tourne autour de l'expression "faire son deuil", nous sommes face à une écriture très sensible et bien menée. Une écriture à hauteur du sujet abordé. Un mot à elle : MERCI.
  • interview de Johan Heliot pour le CvH : sympa. Je dois dire ici que l'appareil critique, cette fois, sans être inintéressant, ne m'a pas emballé plus que ça. Les deux interviews sont très sympa, je ne dis pas le contraire, mais voila. Pas comme ce que j'avais ressenti face à celle de Piccirilli du dernier numéro.
  • Frédéric MULLER Allié d'infortune : Sans crier au chef-d'oeuvre, cette nouvelle est de très bonne tenue. L'écriture est (presque) impeccable, le sujet est mené de belle manière, très enlevée. Le sujet classiques sans être imbuvable. Et même si je ne suis pas très friant des "faux articles de journaux" en conclusion d'une nouvelle (vraiment pas, en fait) (j'aime quand un auteur assume son point de vue jusqu'au bout) (soit on construit en puzzle avec par exemple entre autres des articles, soit on le fait pas, NA ! ;-) ) Bref, une belle nouvelle. Deuxième du palmarès de ce numéro.
  • Jacques FUENTEALBA Baku : Une belle histoire, dommage qu'elle manque un peu de maîtrise au niveau de l'écriture. L'idée de base (ce mangeur de cauchemar japonais) est excellente, surtout avec les idées qui sous-tendent le traitement. Mais le raccord à la nuit des morts occidentale m'a fait douter, Et surtout, la fin à chute, ben, je la trouve ratée. une chute comme celle-là doit être surprenante ET intelligible. Là elle n'est ni vraiment l'une, ni vraiment l'autre non plus.
  • les petits grigri dessinés ça et là sont sympa, mais prennent un peu trop de place dans la mise en page AMHA.
  • la troisième de couv de MAz : un pantin de chair. Sympa, oui.
  • la quatrième de couv de Joe SLUSCHER : trop sombre pour moi. Pas dans le thème, hein. Dans les couleurs. Pas assez intelligible.
Voilà, donc, la nouvelle mouture de ce fanzine.

De vous à moi, un petit mot pour finir : j'aime bien ce fanzine. J'en reçoit plein, parce que j'adore ça, les petites publications amateurs. Mais trop souvent, les amateurs publicateurs se prennent un peu trop au sérieux à mon goût. Beaucoup pensent qu'ils "SONT LE GENRE", sa force vive indispensable.
Là, on a un fanzine qui se prend pas la tête. Qui essaie de proposer de l'appareil critique en même temps que les nouvelles. Qui dégotte pour chaque numéro un auteur / tête-d'affiche (le prochain : BRIAN HODGE ! OUI M'SIEURS DAMES !)

Bref, longue vie à vous, les gens !

Posté par jerubuntu à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Borderline #8

Nouveau commentaire